STEPH BUSINESS HIGH SCHOOL OF INDIA

2

26 août 2011 par Manou

La négociation, c’est tout un art. Le but, c’est que tout le monde s’y retrouve : que l’acheteur ait l’impression de faire une bonne affaire, que le vendeur vende sa camelote sans faire trop descendre son prix.

Négocier, dans un pays qu’on ne connaît pas, n’est pas chose simple. Au début, on a aucune référence et aucun repère en ce qui concerne les prix qui se pratiquent, on ne se rend pas bien compte de la valeur de la monnaie locale… Mais on apprend vite et souvent à ses dépends!

Durant ce séjour en Inde, j’ai appris à négocier. J’ai beaucoup observé Steph qui s’est avérée être la grande spécialiste en la matière, affichant un grand sourire en rentrant dans la boutique, palabrant dans un anglais approximatif mais heureux avec le vendeur (déjà charmé!), mimant des sorties tragédico-comiques, dignes des plus grands soap mexicains et finissant presque toujours (oui, rien n’est infaillible!) à faire courir le vendeur derrière elle et à le faire flancher! Du grand art!

Avant d’en arriver là, vous pouvez tester plusieurs petites techniques!

Technique n°1 : Le mensonge.

Ben oui, je sais, c’est pas glorieux… mais bon, il faut savoir si oui ou non on la veut vraiment cette guirlande multicolore décorée de petits élephants en céramique et de clochettes qui ferait si bien dans notre entrée… Donc, si on convient ici que la fin justifie les moyens, on peut donc s’inventer une nouvelle vie de pauvrette et devenir Françoise, étudiante en psycho sans le sou, dont c’est le dernier jour de vacances et vraiment ce serait sympa de ramener un petit souvenir d’Inde…

Technique n°2 : Le « 3 pour le prix de 2 ».

Le vendeur a mordu… on sent qu’il est prêt à faire affaire, mais la négociation du prix se fait à couteaux tirés, il a du mal à faiblir le bougre! Là, souvent, il n’est pas vain de tenter de se faire « offrir » un petit cadeau bonus, étonnamment, ça marche assez souvent!

Technique n°3 : Le « The last and the best price ».

Quand la négociation stagne et que l’on aboutit à rien, il faut sourire! Dans la négociation, la bonne humeur est primordiale!  Donc, dans un éclat de rire ne pas hésiter à déclarer au vendeur, comme si on lui faisait une grande faveur : « Ok! So, for you, the last and the best price! » Et là, annoncer un prix modique, sensé faire rire et dérider la situation pour que l’interlocuteur comprenne que, vraiment, on a pas une roupie.

Notre séjour a été fait de toutes ces négociations avec les commerçants, les touc-touc, les taxis, et même les gérants d’hôtel. Parfois les fins furent heureuses, quelques rares fois, il y a eu des prises de bec car personne ne voulait lâcher et se faire avoir, mais quand même souvent, très souvent, nous avons ri.

Ben oui, la négociation, c’est fun aussi!

Publicités

2 réflexions sur “STEPH BUSINESS HIGH SCHOOL OF INDIA

  1. Elo dit :

    Stephanie ou l’Art subtile de la negociation!!!! tres drole!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

août 2011
L M M J V S D
« Juil   Sep »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
%d blogueurs aiment cette page :